La préparation préalable

L’importance de faire plusieurs répétitions

Pour certains, la prise de parole en public s’avère un exercice très dur. Certes la sensation d’un trac est inévitable mais avec plusieurs répétitions avant le jour j ça sera plus facile. En effet, la répétition constituera une occasion pour parfaire des détails très importants à l’instar de la posture, de l’intonation de la voix…

La connaissance de l’auditoire

Le public est un paramètre crucial

Une bonne présentation est une présentation qui prend en considération le public. L’auditoire change avec la nature de l’exercice de communication. On ne présente pas de la même manière lorsqu’on s’adresse à un public d’experts ou n’ayant pas de connaissances approfondies sur le sujet de la présentation.

Soigner son élocution

Bien s’exprimer tout simplement

L’élocution représente une des pierres angulaires de n’importe quel exercice de prise de parole en public. Le discours de l’orateur doit rendre en considération deux paramètres : l’articulation des sons afin de bien prononcer les mots et veiller à avoir un débit de parole pas très lent et pas très rapide aussi.

D’une manière générale, ce que nous venons d’évoquer constituent les 3 principaux volets sur lesquels on doit travailler afin de réussir une présentation orale.

L’exercice en question est d’une importance capitale car chacun est amené au moins une fois dans sa vie à le faire (présentation de projet de fin d’étude, entretien d’embauche…). Ainsi plus il est préparé à l’avance mieux ça sera. C’est là où réside l’une des clés de la réussite.

Réussir une présentation PowerPoint

Présenter un plan clair

Le plan de la présentation doit être bien clair dès le départ. Ceci est crucial dans la mesure c’est ce qui guidera l’orateur tout au long de sa prise de parole. Qui plus est, le public sera en mesure de connaître les volets principaux de l’intervention.

Prévoir peu d’animation

Certes PowerPoint est logiciel permettant de présenter un contenu (textes et images) animé mais il ne faut pas en abuser. D’une part, ça risque de détourner l’attention du public. D’autre part, le contenu de l’exposé sera relayé en second plan et ce n’est pas le but escompté.

Soigner la mise en forme

La mise en forme d’une présentation PowerPoint ne doit pas être tape-à-l’œil. Elle doit être la plus sobre possible en veillant à ce que le texte aie une police suffisamment grande et une couleur suffisamment claire pour que le public puisse le voir sans problèmes.

Prévoir des slides légers

La pire erreur à commettre lors d’une présentation PowerPoint sera de trop charger les slides. En effet le but de l’exercice oral étant de mettre en exergue les aptitudes de communication verbale de l’intervenant. Ce dernier lit le contenu des slides sans expliquer à son auditoire.

Autres conseils indispensables

En plus des conseils déjà évoqués ci-haut afin de réussir une présentation PowerPoint, il y a lieu d’ajouter d’autres susceptibles d’aider ceux qui vont s’adonner à cet exercice. En voici quelques exemples.

  • Minuter la présentation afin de ne pas dépasser le temps alloué.
  • Eviter d’insérer trop de graphiques dans les diapositives.
  • Répéter toujours les idées principales sur lesquels s’articule la présentation.
  • Chaque slide doit insister sur une seule idée à faire communiquer à l’auditoire.
  • Eviter d’employer trop de couleurs, deux voire trois couleurs suffisent.
Minuter la présentation

Langage corporel

La posture

Le langage corporel figure parmi les éléments clés de n’importe quel exercice de prise de parole en public. Parmi les paramètres fondamentaux à prendre en considération, la posture revête une importance capitale. En effet cette dernière met en exergue les aptitudes de l’orateur à capter l’attention du public et à donner une force à son intervention. Les principaux conseils à donner pour avoir une bonne posture lors d’une présentation sont : D’abord, se tenir suffisamment droit et éviter d’avoir le dos courbé. Ceci dénote la confiance en soi de l’intervenant. Ensuite, ne pas hésiter à faire bouger les mains lorsqu’on parle afin d’expliquer quelque chose ou d’insister sur une idée. Ceci rend le discours plus dynamique et évite une posture trop monotone.

Le contact visuel

Le contact visuel constitue indéniablement l’une des clés de réussite d’une présentation orale. Il atteste de l’intérêt que porte l’orateur à son public. L’erreur à ne pas commettre est de ne pas regarder le public et de se concentrer uniquement sur le contenu du discours projeté sur un support. L’idéal est de ne pas hésiter à toujours regarder l’auditoire. N’ayez pas peur, fixez quelques personnes présentes pendant quelques secondes puis posez votre regard sur d’autres. C’est le signe que vous maîtrisez le langage visuel et que vous avez une grande confiance en vous-même. Autre conseil primordial, c’est de soigner les expressions faciales car elles représentent un outil de communication avec le public. Elles ne doivent pas être monotones mais changer avec la nature de l’idée à faire passer.

Comportements à éviter

Parler à voix basse

La voix est un élément auquel il faut accorder une grande importance lors d’une présentation professionnelle ou de tout autre genre. En effet parler à voix basse ne permet pas au public d’entendre ce que dit l’intervenant et par conséquent il n’arrive pas à assimiler son discours. Qui plus est ceci dénote un manque flagrant de confiance en soi.

Utiliser un jargon compliqué

Il ne faut pas omettre que dans certaines présentations, le public n’est pas vraiment un fin spécialiste du sujet de l’intervention de l’orateur. C’est pourquoi l’utilisation de mots ou d’expressions trop compliqués est à bannir. L’auditoire sera vite désintéressé du discours. L’emploi à titre d’exemple d’acronymes sans les expliquer entre dans ce registre.

Faire apparaître son stress

N’importe quelle personne qui s’apprête à prendre la parole en public sera stressée ce qui est tout à fait naturel même pour les plus initiés. En revanche laisser transparaître son malaise tout au long de la présentation peut s’avérer très handicapant. Ce qui a pour conséquence inévitable de rater l’intervention

Adopter la même posture

Lors d’une présentation, l’orateur ne doit pas adopter une même posture tout au long de son intervention. Il vaut mieux l’adapter au contenu abordé. A titre d’exemple quand il faudra expliquer un graphique, il ne faut pas garder les mains figées. Au contraire, il faut les faire bouger afin de capter l’attention du public.